On vous explique

Le modèle « Subscribe to Open » et les accords transformants pour la transition des revues vers l’Open Access

Pour faire leur transition vers l’Open Access, certaines revues changent de modèle de financement : elles passent du modèle traditionnel de l’abonnement (l’institution paye un abonnement pour que ses chercheurs puissent lire la revue) à un modèle différent, comme par exemple le modèle Subscribe to Open (S2O) ou un accord transformant.

Voici quelques explications sur le fonctionnement de ces deux modèles et leurs différences :

– Le modèle Subscribe to Open (S2O) est un modèle économique qui utilise les revenus générés par les abonnements pour convertir une revue payante en revue totalement ouverte selon la voie diamant (sans coûts de publication supplémentaires). Il s’agit d’un modèle de souscription proposé par une revue à l’ensemble de ses abonnés. Si un nombre suffisant d’institutions s’abonnent, l’éditeur ouvre, définitivement et à tous (abonnés et non-abonnés), le contenu couvert par l’abonnement de cette année.

Ce modèle est apparu avec l’éditeur Annual Reviews il y a environ 3 ans. Depuis, d’autres éditeurs l’ont expérimenté (EDP Sciences, De Gruyter, Mathematical Sciences Publishers…) et la cOAlition S y a apporté son soutien. Face au succès de ce modèle, Annual Reviews vient de décider de passer l’ensemble de son catalogue en S2O.

– L’accord transformant (ou transformative agreement) correspond à un contrat négocié entre une institution (ou un consortium regroupant plusieurs institutions) et un éditeur. L’institution est libre d’accepter cette offre ou de conserver son contrat initial basé sur le modèle abonnement. L’objectif de cet accord est de transformer le budget actuellement dépensé pour l’abonnement en budget de publication en accès ouvert : l’institution (ou le consortium) paye à l’avance des APC (Article Processing Charges) pour que ses chercheurs puissent publier un certain nombre d’articles en Open Access.

Ces contrats s’appliquent aux revues dites hybrides (revues sur abonnement mais dont une partie des articles peuvent être publiés en Open Access via le paiement d’APC) et doivent les aider à se transformer en revues totalement ouvertes selon la voie dorée.

Ce type de contrat n’a pour l’instant pas encore montré de fort impact sur l’ouverture des publications comme le souligne l’étude « Contracter à l’heure de la publication en accès ouvert. Une analyse systématique des accords transformants ». Dans notre article de mai 2021, nous vous rappelions également pourquoi ces accords rencontrent une adhésion encore mitigée dans certaines institutions.

Print Friendly, PDF & Email