A la une

Politique publique de la donnée, des algorithmes et des codes sources : 15 feuilles de route ministérielles et 500 actions

Les données, algorithmes et codes sources, dont il est souvent question dans le monde de la recherche scientifique, font aujourd’hui l’objet d’une mobilisation sans précédent dans les ministères : chaque ministère a défini sa stratégie en la matière et l’a déclinée en un plan d’actions sur un calendrier de 2 à 3 ans. Les 15 feuilles de route ont été dévoilée le lundi 27 septembre 2021.

Parmi les 500 actions recensées dans ces 15 feuilles de route, les actions les plus fréquentes portent sur :

  • la mise à disposition de données publiques en open data. Parmi les nouvelles ouvertures de données annoncées : les données de décision de justice (dont la mise à disposition a déjà commencé) ou encore les données sur l’agriculture biologique, à la maille de la parcelle.
  • le partage des données entre administrations habilitées, afin de simplifier les démarches en ligne : en permettant aux usagers de ne compléter leurs informations qu’une seule fois, celles-ci étant ensuite échangées avec les autres services publics numériques (principe « Dites-le-nous une fois »).
  • l’exploitation et la valorisation des données. Des outils seront notamment développés pour visualiser les données ou explorer de nouveaux cas d’usages liés à l’intelligence artificielle.

Concernant les algorithmes et codes sources, il est notamment prévu de créer un nouveau site code.gouv.fr afin de référencer et ouvrir les codes sources des administrations.

Parmi ces 15 feuilles de route, celle élaborée par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation est tout à fait cohérente avec le deuxième plan National pour la Science ouverte publié récemment (et que nous vous présentions ici).

Sources :