Édition scientifique à l'ère de l'Open Access

Enquêtes sur les résultats « négatifs » : la majorité des chercheurs seraient prêts à les publier mais peu l’ont déjà fait

Pour la reproductibilité de la recherche et dans le cadre de la science responsable, le thème de la publication des résultats négatifs et de leur faible présence dans la littérature scientifique revient souvent. La publication de résultats qui ne confirment pas – ou contredisent – une hypothèse de recherche pourrait pourtant apporter des informations précieuses et faire ainsi apparaître de nouveaux questionnements scientifiques. Cela pourrait également permettre un gain de temps en évitant de refaire des expériences déjà testées mais non probantes.

Pour mieux comprendre les freins à cette pratique, deux enquêtes on été menées ces derniers mois afin de connaître le sentiment des chercheurs sur le sujet :

Les deux aboutissent à des constats assez similaires. Si les chercheurs ne publient pas leurs résultats négatifs ce n’est pas parce qu’ils les considèrent indésirables, ils trouvent même très souvent qu’ils devraient être partagés (82% des chercheurs interrogés dans la première enquête, 75% dans la seconde). Pourtant, seuls 14% d’entre eux (12,5% dans la seconde enquête) ont déjà essayé de publier des résultats négatifs (et ont réussi). Les principales raisons invoquées pour ne pas publier ces résultats sont le manque de temps et la perception que ces résultats ne seront peut-être pas aussi bien cités.

Face à un tel contraste entre l’intention des chercheurs et leurs pratiques, on se rend compte qu’il existe des freins bien réels à la publication des résultats négatifs. Ce constat devrait permettre d’y apporter des solutions.

Sources :

  • Lucía Echevarría, Alberto Malerba, and Virginia Arechavala-Gomeza. Nucleic Acid Therapeutics. Jun 2021. 185-189. http://doi.org/10.1089/nat.2020.0865
  • Herbet, Marie-Emilia, Léonard, Jérémie, Santangelo, Maria Grazia, & Albaret, Lucie. (2021). Dissimuler ou disséminer ? Une étude sur le sort réservé aux résultats négatifs. Zenodo. https://doi.org/10.5281/zenodo.5541589