Édition scientifique à l'ère de l'Open Access

L’archive ouverte HAL fête 20 ans d’engagement : retour sur l’histoire de cette plateforme

À l’occasion du vingtième anniversaire de l’archive ouverte HAL, le CNRS revient sur l’histoire de cette plateforme dans un article publié sur CNRS Info.

HAL est né en 2001 sous l’égide du CNRS et le projet a rapidement été rejoint par l’INRIA. Son but est de permettre aux scientifiques de rendre accessibles leurs travaux de recherche (articles, ouvrages, comptes rendus de congrès, etc), qu’ils soient publiés ou non. Ainsi, HAL développe un pan de la science ouverte à un moment où le libre accès aux publications n’était qu’à ses débuts.

HAL a évolué techniquement et visuellement pour faciliter le dépôt des publications. De nombreux outils et services ont été développés de façon à former un écosystème pour la science ouverte autour de HAL. Par exemple, HAL s’articule avec la plateforme Episciences qui héberge des épi-revues. Ces revues scientifiques, gratuites pour les lecteurs comme pour les auteurs, rassemblent des articles déposés en archive ouverte d’abord puis évalués par les pairs, toutes les versions restant accessibles par la communauté scientifique sur HAL, arXiv, Zenodo, etc.

HAL est devenue l’archive ouverte nationale et un outil essentiel dans la mise en place des politiques de science ouverte des établissements de recherche français : HAL est employé dans l’évaluation des chercheurs et notamment pour le Compte Rendu annuel d’Activité des scientifiques du CNRS (CRAC).

Aujourd’hui, HAL continue de se développer avec deux priorités : augmenter le taux de documents disponibles en texte intégral sur HAL et consolider les liens entre les publications et d’autres produits de la recherche comme les données et les logiciels.