Édition scientifique à l'ère de l'Open Access

Le « Centre for Journalology » publie un site web rassemblant de nombreuses ressources sur les revues prédatrices

L’Université d’Ottawa travaille depuis longtemps sur le sujet des revues prédatrices (on vous parlait déjà d’eux en juin dernier avec la thèse de Larissa Shamseer). Cette thématique revient aujourd’hui à la une avec la publication d’un nouveau site web par le « Centre for Journalology » de l’Hôpital d’Ottawa : un « guichet unique » donnant accès à de nombreuses ressources sur les revues prédatrices.

Le « Centre for Journalology » mène depuis 2014 des recherches sur les pratiques de publication et le processus de recherche en général. Son objectif est d’aider à améliorer la qualité des publications de la recherche afin d’accroître la valeur de la recherche biomédicale. Leur nouveau « guichet unique » rassemble de nombreuses informations, adaptées en fonction du public (financeurs et institutions, chercheurs et cliniciens, journalistes, patients et grand public).

Pour les chercheurs, sont par exemple proposés : une checklist pour identifier une revue prédatrice ainsi que des conseils sur la démarche à adopter si l’on pense avoir soumis un article à une revue prédatrice.

L’équipe développe actuellement une nouvel outil, Journal Authenticator Tool, afin d’aider les différents publics à détecter les revues prédatrices et à prendre des décisions plus éclairées sur leur interaction avec ces revues (les lire, soumettre des articles, citer les travaux qui y sont publiés).