On vous explique

Le plan de gestion des données

Le Plan de Gestion des Données (PGD) ou Data Management Plan (DMP) est un document synthétique qui aide à organiser et anticiper toutes les étapes du cycle de vie de la donnée. Il peut être établi aussi bien dans une optique de partage des données que pour des données en accès restreint ou fermé.

Un PGD peut être mis en place pour un projet de recherche ou pour une entité de recherche (unité, plateforme…).

Pour un projet de recherche

Le PGD de projet décrit toutes les données générées ou collectées pendant le projet et précise comment elles sont gérées, depuis leur création ou collecte jusqu’à leur partage et leur archivage. Ce document est évolutif et doit être régulièrement mis à jour au cours du projet :

  • La première version du PGD, rédigée au début du projet, permet de planifier la gestion des données et anticiper les démarches à effectuer ;
  • Les versions intermédiaires permettent au porteur de projet de vérifier régulièrement que les bonnes pratiques définies au début du projet sont correctement suivies et de les adapter éventuellement ;
  • La version finale, qui peut être publiée, sert de document de référence qui décrit précisément les données du projet, leur lieu de stockage, leur accessibilité, etc. Ce document permet de donner confiance dans la qualité des données et de faciliter leur réutilisation.

Pour une entité de recherche (unité, plateforme…)

Un PGD d’entité est un document qui définit comment sont gérées les données d’une entité de recherche. Il permet au responsable d’entité de fixer des règles sur la façon dont les différents types de données produits ou collectés dans l’entité doivent être gérés : règles de sécurité, de stockage, de partage, de conservation…

Le PGD d’entité sert de document de référence dans l’entité afin d’harmoniser les pratiques et de guider les nouveaux arrivants sur la façon de gérer et partager leurs données.