Édition scientifique à l'ère de l'Open Access, Gestion et partage des données et des logiciels

Le gouvernement français demande l’ouverture des publications et données scientifiques issues de la recherche sur le Covid-19

Dans le contexte de crise sanitaire provoqué par l’épidémie de Covid-19, le gouvernement français se mobilise pour la science ouverte.

Dans son communiqué du 30 mars 2020, le ministère de l’Enseignement et de la Recherche demande l’accès libre et public aux publications mais aussi aux données issues de la recherche en lien avec l’épidémie de COVID-19 en France. En effet, le gouvernement explique que « la circulation de toutes les informations scientifiques doit être facilitée pour permettre des avancées décisives, notamment concernant l’amélioration de la prise en charge des patients ».

Concrètement, le gouvernement demande aux scientifiques travaillant sur le Covid-19 de :

  • Diffuser de manière précoce des résultats via des plateformes de prépublication ouvertes.
  • Déposer sans délai des publications acceptées en texte intégral sur une archive ouverte. La publication dans des revues en accès ouvert est fortement encouragée.
  • Partager les protocoles et les données provisoires, puis finales dans le respect des règles établies (R.G.P.D.).
  • Mettre en place un « plan de gestion des données » avec mise à jour et transmission au financeur.

Le communiqué ajoute que « plus largement (…) les ministres souhaitent la mise à disposition au public de l’ensemble des publications, dans toutes les disciplines, qui peuvent nourrir la recherche sur l’épidémie de COVID».

A l’Institut Pasteur, le CeRIS (Centre de Ressources en Information Scientifique) se mobilise pour relayer cette information auprès des chercheurs travaillant sur le Covid-19 et pour les accompagner dans la mise en œuvre de ces demandes.