Évaluation et pilotage de la recherche

La conférence des présidents d’université émet des recommandations pour une évaluation plus qualitative de l’activité des enseignants-chercheurs

Le 14 mai 2020, la Conférence des Présidents d’Université (CPU) a exprimé son soutien aux principes portés par la DORA et le manifeste de Leiden afin d’adopter de meilleures pratiques pour une évaluation plus qualitative de la recherche dans un contexte marqué par la volonté de développer la Science Ouverte.

C’est aussi dans ce cadre qu’elle a proposé 6 grands principes compatibles avec la Science Ouverte à appliquer lors des évaluations de l’activité des enseignants-chercheurs. Dans ces grands principes on retrouve par exemple le fait de :

  • prendre en compte tous les types de production des chercheurs (publications, données mais aussi prépublications, logiciels, brevets…) et en particulier ceux diffusés en accès ouvert.
  • privilégier une évaluation multicritères centrée sur la portée des résultats (et non sur la ou les revues dans lesquelles ils ont été publiés) ; les indicateurs bibliométriques (nombre de citations, facteur d’impact, h-index…) n’étant utilisés qu’en complément de l’évaluation qualitative et avec la plus extrême prudence.
  • proposer aux chercheurs d’expliquer la portée, l’impact, et d’expliciter la contribution personnelle qu’ils ont apportée pour chacune des quelques contributions les plus marquantes citées.
  • demander que les méthodes, données, protocoles et codes informatiques associés aux productions soient fournis dans l’objectif de faciliter l’évaluation des résultats et de renforcer l’accès ouvert, le cas échéant.

Voir les 6 recommandations sur le site de la CPU