Gestion et partage des données et des logiciels

Médecine personnalisée : Vers un consentement éclairé dynamique

M/S médecine/sciences vol. 33, 188-92, février 2017.

La « médecine personnalisée » ou « médecine des données» doit permettre d’utiliser des données de masse pour adapter le traitement au patient. Ces données proviennent d’analyses d’échantillons biologiques de patients, combinées à des données cliniques. À un moment où une multitude d’informations est disponible instantanément via internet, la protection des données génétiques, en particulier, pose de nouveaux problèmes en termes de nature, de moyens, de statut et d’utilisation. Des solutions aux problèmes que cela pose sont nécessaires, avec une attitude légale, morale et éthique claire et sans équivoque, pour faciliter le développement de la médecine personnalisée. En amont de ces questions se trouve le modèle du consentement éclairé qui n’a pas évolué avec les progrès technologiques.

Lien vers la source : https://ift.tt/2OSx7Ic