Gestion et partage des données et des logiciels

Une solution open source d’archivage et d’analyse de données : PolarisOS

La start-up luxembourgeoise MyScienceWork lance PolarisOS, solution d’archivage orientée traitement et analyse de données aux services des institutions scientifiques. Selon Virginie Simon, CEO, MyScienceWork, il s’agit d’une avancée technologique majeure pour améliorer la gestion des données, l’analyse de l’impact des projets de recherche et l’expérience utilisateur.

La start-up luxembourgeoise a souhaité mettre l’expérience utilisateur au cœur de l’élaboration de sa nouvelle solution 100% flexible. Elle propose une interface répondant aux exigences de la nouvelle génération d’archives institutionnelles :

  • un API Store intelligent et des modèles de données à la carte pour la récupération et la transformation de tous types de flux de données ;
  • une console administrateur accessible à tous pour la mise en place de la solution ;
  • des outils d’analyse, de valorisation et de visualisation des résultats de recherche.

La valeur ajoutée : le contrôle de ses données au sein de son institution pour une analyse poussée de ses projets et un accompagnement à la prise de décisions stratégiques.

PolarisOS, une solution interconnectée

PolarisOS s’intègre dans l’écosystème des instituts de recherche en récupérant/exportant tous types de données (scientifiques, technologiques, financières et managériales) en provenance de/à destination de systèmes d’informations existants ou d’Internet pour les modéliser, nettoyer, structurer et les enrichir.

Recherche, innovation, communication, bibliothèque… Chaque département dispose d’un cadre commun d’accès à l’information via des interfaces dédiées. Les fonctionnalités de partage et de récupération des statistiques apportent une réponse concrète aux enjeux de visibilité, citation/dissémination et mesure d’impact des instituts de recherche.

Un parti-pris : l’open source

Acteur militant pour une science ouverte depuis ses débuts, MyScienceWork a fait le choix de partager sur GitHub le code de PolarisOS. Ce choix répond au besoin des instituts de recherche de disposer de solutions ouvertes, indépendantes et durables. Au sein d’un environnement tech en constante mutation, la start-up croit à l’importance du partage du savoir

Lien vers la source : soluxions magazine