Gestion et partage des données et des logiciels

Le partage des données génétiques : un nouveau capital

Med Sci (Paris) 2018 ; 34 : 735–739

Henri-Corto Stoeklé, […], Guillaume Vogt

En l’espace de trois décennies, différentes biotechs, principalement nord-américaines, sont devenues expertes dans la production, le traitement et l’analyse de volumes considérables de données génétiques. Elles ont dépassé celles des plateformes académiques habituelles grâce à l’appropriation d’un nouveau modèle économique : celui de « marché biface ». Ainsi, en appliquant les idées du web 2.0, ces biotechs, interdites en France, permettent aujourd’hui à des millions d’usagers de produire et de « partager » des données, en particulier génétiques, entre eux ou avec des tiers à travers un réseau numérique riche en informations et en services « gratuits ». Mais en réalité, la donnée est devenue un moyen de paiement pour l’accès à ces réseaux et l’usage de ces services. À l’ère de l’économie numérique, le partage des données est devenu synonyme d’échange commercial et la donnée génétique synonyme de capital.

Lien vers la source : https://ift.tt/2ECYiSR